Menu Fermer

Te l’ai-je dit ?

T'ai-je un dit le
dans les grands morts
sa qui souvent
geint comme un mauvais sort ?

Te l'ai-je dit la pluie
obstinée au couchant
sur le pavé qui luit
son murmure aguichant ?

Te l'ai-je dit le froid
des petits matins secs
qui fend l'âme et la broie
comme noix dans un bec ?

Te l'ai-je dit printemps
que ta nous manque
que tout un attend
tes tours de saltimbanque.

T'ai-je un jour dit le vent
dans les grands arbres morts
sa chanson qui souvent
geint comme un mauvais sort ?

Te l'ai-je dit la pluie
obstinée au couchant
sur le pavé qui luit
son murmure aguichant ?

Te l'ai-je dit le froid
des petits matins secs
qui fend l'âme et la broie
comme noix dans un bec ?

Te l'ai-je dit printemps
que ta douceur nous manque
que tout un monde attend
tes tours de saltimbanque.

Posted in Blog
S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
marie des vignes
marie des vignes
23 avril 2024 09:26

Bonjour André, et oui on l’attend avec impatience ce vrai printemps, mais… il se fait attendre , l’hiver , si j’en crois, refuse de s’en aller, il faut de la patience . Bonne journée Bien amicalement MTH

1
0
Would love your thoughts, please comment.x