Menu Fermer

Amertume.

Au goût amer de finis,
les cicatrices mal fermées
suintant au long de décennies
aujourd’hui se sont transformées
en point final d’un long déni.

Larguée alors l’ultime amarre,
il ne reste qu’à reconstruire
malgré l’ et ses traquenards
la libre nef pour nous conduire
au dernier port dans le brouillard.

Me resteront pourtant toujours
comme une marque originelle
en de désamour
ces quelques cicatriciels.

Au goût amer de finis,
les cicatrices mal fermées
suintant au long de décennies
aujourd’hui se sont transformées
en point final d’un long déni.

Larguée alors l’ultime amarre,
il ne reste qu’à reconstruire
malgré l’ et ses traquenards
la libre nef pour nous conduire
au dernier port dans le brouillard.

Me resteront pourtant toujours
comme une marque originelle
en de désamour
ces quelques cicatriciels.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :