Menu Fermer

Déluge.

Quand l’été nous ensommeille
et ruisselle dans les jardins,
quand tant de inquiets surveillent
l’état des cours d’eau citadins,
quand le ciel excédé déverse
son trop-plein de ressentiment
sur les maisons, les toits qui percent,
les chemins creux, les garnements
campeurs surpris par les averses
qui changent les rus en torrents,
quand le flot incessant nous berce
quand on nage à contre-courant,
en attendant l’écoulement
il est temps d’appeler Noé
qu’il nous construise promptement
à défaut d’arche, un canoë.

Quand l’été nous ensommeille
et ruisselle dans les jardins,
quand tant de inquiets surveillent
l’état des cours d’eau citadins,
quand le ciel excédé déverse
son trop-plein de ressentiment
sur les maisons, les toits qui percent,
les chemins creux, les garnements
campeurs surpris par les averses
qui changent les rus en torrents,
quand le flot incessant nous berce
quand on nage à contre-courant,
en attendant l’écoulement
il est temps d’appeler Noé
qu’il nous construise promptement
à défaut d’arche, un canoë.

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Adrienne
14 juillet 2021 19:43

oh! j’imagine le stress que ça donne de voir monter l’eau!

Adrienne
14 juillet 2021 20:27
Réponse à  André

comme je vis sans radio ni télé, je ne me rendais pas compte… je comprends quelle angoisse ce doit être et quelle chose terrible d’être inondé

Chantal SEVESTRE
Chantal SEVESTRE
14 juillet 2021 18:52

Un vécu du jour ?

5
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :