Menu Fermer

Écrans.

Comme un aimant, l’écran
attire l’œil
des enfants, lacérant
comme un écueil
la fragile carène
de la raison,
libérant les murènes
de leurs prisons.

La grande des gosses,
leur grand frisson,
n’est plus la Carabosse
dans un buisson
mais l’ectoplasme idiot,
laid à souhait,
que vendent les studios
comme un brouet.

Comme un aimant, l’écran
attire l’œil
des enfants, lacérant
comme un écueil
la fragile carène
de la raison,
libérant les murènes
de leurs prisons.

La grande des gosses,
leur grand frisson,
n’est plus la Carabosse
dans un buisson
mais l’ectoplasme idiot,
laid à souhait,
que vendent les studios
comme un brouet.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :