Menu Fermer

Été.

L'été s'est levé tôt
ce matin de
ouvrant son concerto
un peu à contretemps.

Nous étions encore à danser
la valse lente des tiédeurs
quand soudain le voilà pressé
de nous prodiguer ses ardeurs.

Été ton père l'an
nous a noyés sous le déluge
vas-tu cette fois nous forcer
à chercher l' comme un refuge ?

L'été s'est levé tôt
ce matin de printemps
ouvrant son concerto
un peu à contretemps.

Nous étions encore à danser
la valse lente des tiédeurs
quand soudain le voilà pressé
de nous prodiguer ses ardeurs.

Été ton père l'an passé
nous a noyés sous le déluge
vas-tu cette fois nous forcer
à chercher l'eau comme un refuge ?

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
%d blogueurs aiment cette page :