Pèlerin.

D’où viens-tu, pèlerin
égaré sur les routes,
éternel pérégrin
au hasard de tes doutes ?

Où vas-tu, pèlerin ?
Le impitoyable
n’a pas vu le chagrin
ni dans tes yeux le sable
que le vent du malheur
a soufflé sur ta face,
pèlerin, voyageur
échoué sur la place.

Que fuis-tu, pèlerin ?
Quelque hyène blême,
fantôme aux dents d’airain,
ou l’ombre de toi-même?
Cette place où tu gis,
quémandant un regard,
en fais-tu ton logis
ou le quai de la gare
d’où partira le train
que conduira pour toi
quelqu’autre pèlerin
au regard vide et froid ?

Pèlerin, qui es-tu ?
Ce monde est-il le tien,
cruel et sans vertu ?

Ce monde est-il le mien ?

André


Pour partager ...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réaction ? Un commentaire ?

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de