Menu Fermer

Rêverie.

silent

Rayon de d’or,

quand midi sonne
et que le jour s’endort,

quand s’abandonnent
ayant tombé la veste
les dîneurs aux délices
précurseurs de la sieste,

quand les calices
aux fragrances subtiles
vrombissent de bourdons
amateurs de pistils,

quand le zéphyr
d’un doigt céleste effleure
les écorces et les cuirs,

quand le
sourd d’une source claire.

Quand le rêveur
étreint un courant d’air.

Rayon de d’or,

quand midi sonne
et que le jour s’endort,

quand s’abandonnent
ayant tombé la veste
les dîneurs aux délices
précurseurs de la sieste,

quand les calices
aux fragrances subtiles
vrombissent de bourdons
amateurs de pistils,

quand le zéphyr
d’un doigt céleste effleure
les écorces et les cuirs,

quand le
sourd d’une source claire.

Quand le rêveur
étreint un courant d’air.

S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
oth67
5 mai 2021 13:15

Ta terrasse est déjà prête ?
J’arrive !

oth67
5 mai 2021 14:37
Réponse à  André

Ici, le vent souffle fort !

Ibonoco
5 mai 2021 10:28

« Quand le rêveur
étreint un courant d’air ».
Cela donne envie de rêver éveillé et de tomber amoureux à chaque seconde.

Chantal SEVESTRE
Chantal SEVESTRE
4 mai 2021 19:18

Je vois bien les mouches ou les guêpes bourdonner au dessus des résidus des assiettes…

7
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :