Menu Fermer

Saison.

Une si longue
de vies fanées,
et ce timide
qui fait sonner
nos têtes comme gongs,
nos têtes vides.

La vie, pourtant, jamais
n’a rendu l’âme;
son ressac permanent,
ses longues lames
chaque jour déformaient
nos continents.

La pause en vase clos
n’est pour certains
qu’un luxe de nantis
dont leur instinct
pousse à fuir au galop
les chuchotis.

Quand, enfin, le remède
est découvert,
quelques-uns l’accaparent
et persévèrent
à marchander leur aide
en vieux avares.

D’aucuns parmi nous rêvent
d’un nouveau monde,
d’autres pleurent l’ancien,
mais dans sa ronde
l’âme humaine, sans trêve,
ne change rien.

Une si longue
de vies fanées,
et ce timide
qui fait sonner
nos têtes comme gongs,
nos têtes vides.

La vie, pourtant, jamais
n’a rendu l’âme;
son ressac permanent,
ses longues lames
chaque jour déformaient
nos continents.

La pause en vase clos
n’est pour certains
qu’un luxe de nantis
dont leur instinct
pousse à fuir au galop
les chuchotis.

Quand, enfin, le remède
est découvert,
quelques-uns l’accaparent
et persévèrent
à marchander leur aide
en vieux avares.

D’aucuns parmi nous rêvent
d’un nouveau monde,
d’autres pleurent l’ancien,
mais dans sa ronde
l’âme humaine, sans trêve,
ne change rien.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Adrienne
25 juin 2021 16:35

hélas!

1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :