Menu Fermer

Soir.

La du jour qui s’apaise
ne laisse qu’un léger ressac
une ondulation sur la glaise
un souffle doux sur le tarmac.

Le calme du nous enlace
de ses bras d’ombre transparents
la bientôt nous fera place
dans son grand lit aux draps errants.

Tendres au clair de
veilleurs fidèles et rassurants
protégez-nous comme une dune
de nos cauchemars récurrents.

La du jour qui s’apaise
ne laisse qu’un léger ressac
une ondulation sur la glaise
un souffle doux sur le tarmac.

Le calme du nous enlace
de ses bras d’ombre transparents
la bientôt nous fera place
dans son grand lit aux draps errants.

Tendres au clair de
veilleurs fidèles et rassurants
protégez-nous comme une dune
de nos cauchemars récurrents.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
%d blogueurs aiment cette page :