Menu Fermer

Ta main.

Ta main dans ma main, si petite
et si sèche de peau tannée,
dans ce lieu où tu habites
parmi d’autres vies fanées
dit ce que ta tête en fuite
n’arrive plus à ordonner.

Ma main, pour un pas de conduite,
t’emmène alentour flâner;
ta démarche encore hésite
sur le trottoir goudronné.

Tant de jamais dites,
d’anciens gestes abandonnés
réapparaissent insolites
entre nos étonnées.

Aujourd’hui, quand je médite
sur tes dernières années,
c’est cette main décrépite
qui sur ma main vient planer.

Ta main dans ma main, si petite
et si sèche de peau tannée,
dans ce lieu où tu habites
parmi d’autres vies fanées
dit ce que ta tête en fuite
n’arrive plus à ordonner.

Ma main, pour un pas de conduite,
t’emmène alentour flâner;
ta démarche encore hésite
sur le trottoir goudronné.

Tant de paroles jamais dites,
d’anciens gestes abandonnés
réapparaissent insolites
entre nos mains étonnées.

Aujourd’hui, quand je médite
sur tes dernières années,
c’est cette main décrépite
qui sur ma main vient planer.

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Paul SIMON
Paul SIMON
3 juin 2021 7 07 57 06576

Poème très émouvant !

Qu’en termes élégants ces choses – si difficile à exprimer – sont dites !

Merci André !

Adrienne
1 juin 2021 22 10 01 06016

C’est beau, très touchant.

3
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :