Menu Fermer

Vide.

Les années passent, et fuit
par nos pores perfides
au long des d’ennui,
la vie, nous laissant vides.

Quelques mots déjà nous désertent,
avec eux le sens du
quand notre jadis diserte
reste a quia devant demain.

Les journées autrefois si pleines
ne sont plus que peau distendue
sur la monotonie qui peine
à remplacer le temps perdu.

L’envie pourtant toujours subsiste,
le besoin d’une satiété,
d’une profusion qui résiste
à l’érosion désenchantée.

Les années passent, et fuit
par nos pores perfides
au long des d’ennui,
la vie, nous laissant vides.

Quelques mots déjà nous désertent,
avec eux le sens du
quand notre jadis diserte
reste a quia devant demain.

Les journées autrefois si pleines
ne sont plus que peau distendue
sur la monotonie qui peine
à remplacer le temps perdu.

L’envie pourtant toujours subsiste,
le besoin d’une satiété,
d’une profusion qui résiste
à l’érosion désenchantée.

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Chantal SEVESTRE
Chantal SEVESTRE
3 mai 2021 17:35

Que c’est vrai et plus le temps passe plus çà l’est et pas que les mots…

Adrienne
3 mai 2021 15:50

à qui le dis-tu… c’est tellement vrai 🙂

Adrienne
3 mai 2021 17:41
Réponse à  André

ou un peu aveugle? ou un peu ignorant?
😉

5
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :