Elections

La , et ses voisins, ont eu chaud. Mais cette « victoire » en est-elle vraiment une ? Chacun (mais ce n’est pas nouveau) s’attribue le bénéfice d’une ou l’autre forme de victoire. Pitoyable spectacle où personne ne présente vraiment de projet, mais se positionne contre ses adversaires.
Quoi qu’il en soit, le pire est évité, le Front National ne gouvernera aucune région, mais le mal est fait: ce parti nauséabond continue à polluer la France et l’, ses idées ignobles de rejet, d’exclusion et de mépris, son insupportable habileté à abuser des citoyens désorientés et crédules percolent partout en .
Soulagement, oui, mais bien mal assis et de courte durée .
Pendant ce temps, le se réjouit d’un accord quasi universel sur la lutte contre le réchauffement du climat. Un premier pas, ou le début de l’habituelle procrastination ? Que restera-t-il de ce bel ensemble dans six mois, dans un an, à l’échéance de 2020, quand les équipes dirigeantes auront changé, quand la pression économique se sera accentuée ?
Oui, « le monde et les temps changent », mais dans quelle direction ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :