Quand c’est non …

Voilà qui est bien dit, clair, net, sans la moindre équivoque. Quand c’est non, ce n’est ni oui, ni peut-être …

Il était une fois, une fois ou mille
Une âme comme toi, une âme tranquille
Qui dans un désir violent et soudain
Voulu parvenir trop vite à ses fins.
 
Avec la finesse qu’ont parfois les bêtes
Face à la princesse dis suis-je bête
Entre haut et bas souvent femme varie
Si elle se débat c’est pour mieux dire oui.
 
Mais quand c’est non c’est non
Quand c’est non dommage
Range ton crayon ta plume sauvage
Quand c’est non c’est non
Quand c’est non mon vieux
Range ton bâton et place aux adieux.
 
Mais quand c’est non c’est non
Quand c’est non dégage
Range ton crayon ta plume sauvage
Quand c’est non c’est non
Quand c’est non mon vieux
Range ton bâton et place aux adieux.
 
Mais quand c’est non c’est non
Quand c’est non mon vieux
Range ton bâton et passe aux aveux.
 
Mais quand c’est non c’est non
Quand c’est non dommage
Range ton crayon ta plume sauvage
Quand c’est non c’est non
Quand c’est non mon vieux
Range ton bâton et place aux adieux
Mais quand c’est non c’est non
Quand c’est non dégage
Range ton crayon ta plume sauvage
Quand c’est non c’est non
Quand c’est non mon vieux
Range ton bâton et place aux adieux
Mais quand c’est non c’est non
Quand c’est non mon vieux
Range ton bâton et passe aux aveux
 

Pour partager ...
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Shares

Une réaction ? Un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :