hand

Humains.

Du Sud au Nordles foules folles,des rues aux portsbattent le solde leurs pieds lourds. D’Ouest en Estcourt l’illusionqu’il ne leur restede solutionque leurs poings gourds. Brandissant l’étendardqu’ils croient défendre,refoulant les barbaressans même entendresous leurs cris sourds, la faim, la peur,le désespoir,et le malheurde ne plus voirun mot d’amour. Certains se […]

  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Share
mort

La première fois …

La première fois que je l’ai entendu, c’était au festival de San Remo en 2013. Sans commentaire, juste à siroter … La prima volta che sono mortonon me ne sono nemmeno accortomi ero distratto solo un secondo,l’attimo dopo ero già sepolto.La prima volta che sono morto,ho immaginato fosse uno scherzo, […]

  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Shares
Fado

Fado

Serpentin ondulant sans fin,  ressac de la mélancolie , luth et guitare tombant en pluie, houle de voix dont le chagrin tantôt s’apaise et tantôt crie.  Si le rythme parfois s’élance,  la tristesse jamais ne suit; les cordes entament une danse  que la voix aussitôt réduit  à une moue désabusée  […]

  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Shares

11 novembre.

Elle qui, de l’enfance, a gardéle regard claircontemple aujourd’hui le passérevivre, et faired’un présent parfois fatiguéle petit théâtre éphémèrede sa vie. Elle a bercé, elle a aiméet aime encoretant d’enfants qui ne sont pas nésdepuis son corps,tant d’enfants qui l’ont adoptéesans hésiter. Elle, dont chaque ride est la traced’un sourire,et […]

  •  
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    23
    Shares
Puerta

Cuando paso por tu puerta.

Un poème de Miguel Hernandez. Cuando paso por tu puerta,la tarde que viene a herircon su hermosura desiertaque no acaba de morir. Tu puerta no tiene casani calle: tiene un camino,por donde la tarde pasacomo un agua sin destino. Tu puerta tiene una llaveque para todos rechina.En la tarde hermosa […]

  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Shares