hôpital

Morte à l’hôpital !

La conception solidaire et humaine des soins de est dans un bien triste état. Surtout à l’, tout au moins dans certains hôpitaux, où elle est désormais en état de clinique.

L’hôpital de la Citadelle de Liège – mais ce n’est apparemment pas le seul – est un modèle du genre. Sur son site internet, cet hôpital PUBLIC annonce fièrement:

« Le patient est toujours placé au centre des préoccupations du CHR qui défend l’idée d’accueil, de solidarité et de respect mutuel, tout en maintenant un haut niveau d’excellence et d’innovation. »

Dans la pratique, une consultation de spécialiste dans un délai raisonnable est facturée au double tarif; si on ne veut – ou le plus souvent ne peut – pas payer ce surcoût scandaleux, le délai peut s’allonger de plusieurs mois. Donc, je suis malade, mais je me soigne … si j’en ai les moyens, le moyen de payer ou le moyen d’attendre.

Une dérive choquante, surtout lorsque les responsables d’hôpitaux semblent la trouver « normale » dans notre société basée sur l’argent. Ce serait le seul moyen de conserver les meilleurs médecins, dans un contexte de pénurie. « Meilleurs », vraiment ? « Indignes » plutôt, ou même « parjures », si l’on se réfère au serment qu’ils ont prêté en devenant médecins, stipulant notamment

« J’utiliserai de manière responsable les moyens que la société met à disposition et j’œuvrerai pour des soins de santé accessibles à tous. »

Devant ces pratiques honteuses, notre État libéral se tait dans toutes les langues, ou plutôt reconnaît la pratique en la déplorant (et puis, après ?); pire, il impose une limitation du nombre d’étudiants en . Bel exemple de la méritocratie si chère à ces gens sans âme: si vous voulez (si vous avez besoin de) quelque chose, vous devez le mériter; si vous voulez des soins rapides et efficaces, vous devez avoir de l’argent, et l’argent, ça se mérite. Par exemple en devenant spécialiste ?

Si vous voulez vivre …


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Morte à l’hôpital !”

%d blogueurs aiment cette page :