hôpital

Morte à l’hôpital !

La conception solidaire et humaine des soins de est dans un bien triste état. Surtout à l’, tout au moins dans certains hôpitaux, où elle est désormais en état de clinique.

L’hôpital de la Citadelle de Liège – mais ce n’est apparemment pas le seul – est un modèle du genre. Sur son site internet, cet hôpital PUBLIC annonce fièrement:

« Le patient est toujours placé au centre des préoccupations du CHR qui défend l’idée d’accueil, de solidarité et de respect mutuel, tout en maintenant un haut niveau d’excellence et d’innovation. »

Dans la pratique, une consultation de spécialiste dans un délai raisonnable est facturée au double tarif; si on ne veut – ou le plus souvent ne peut – pas payer ce surcoût scandaleux, le délai peut s’allonger de plusieurs mois. Donc, je suis malade, mais je me soigne … si j’en ai les moyens, le moyen de payer ou le moyen d’attendre.

Une dérive choquante, surtout lorsque les responsables d’hôpitaux semblent la trouver « normale » dans notre société basée sur l’argent. Ce serait le seul moyen de conserver les meilleurs médecins, dans un contexte de pénurie. « Meilleurs », vraiment ? « Indignes » plutôt, ou même « parjures », si l’on se réfère au serment qu’ils ont prêté en devenant médecins, stipulant notamment

« J’utiliserai de manière responsable les moyens que la société met à disposition et j’œuvrerai pour des soins de santé accessibles à tous. »

Devant ces pratiques honteuses, notre État libéral se tait dans toutes les langues, ou plutôt reconnaît la pratique en la déplorant (et puis, après ?); pire, il impose une limitation du nombre d’étudiants en . Bel exemple de la méritocratie si chère à ces gens sans âme: si vous voulez (si vous avez besoin de) quelque chose, vous devez le mériter; si vous voulez des soins rapides et efficaces, vous devez avoir de l’argent, et l’argent, ça se mérite. Par exemple en devenant spécialiste ?

Si vous voulez vivre …


Pour partager ...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1
Une réaction ? Un commentaire ?

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
trackback

[…] La RTBF a diffusé hier soir son émission “Questions à la Une” consacrée aux abus de certains médecins et certains hôpitaux. […]

%d blogueurs aiment cette page :