Menu Fermer

Orage.

Nous n’avions demandé
ni le feu, ni l’orage;
nous étions, sous l’ondée,
des oiseaux de passage.

Nous allions où le
et notre fantaisie
nous poussaient en avant,
nous étions poésie.

Jusqu’au jour où le temps,
corrupteur éternel,
à force de
nous a rogné les ailes.

Condamnés à errer
impotents sous l’orage,
devrons-nous l’endurer
jusqu’au bout de notre âge ?

Nous n’avions demandé
ni le feu, ni l’orage;
nous étions, sous l’ondée,
des oiseaux de passage.

Nous allions où le
et notre fantaisie
nous poussaient en avant,
nous étions poésie.

Jusqu’au jour où le temps,
corrupteur éternel,
à force de
nous a rogné les ailes.

Condamnés à errer
impotents sous l’orage,
devrons-nous l’endurer
jusqu’au bout de notre âge ?

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Adrienne
10 octobre 2021 19:42

la réponse est: oui 🙂

2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :