Menu Fermer

Échecs.

Sur l'échiquier du il n'est plus de raison
les fous mènent la et les rois sans parole
moissonnent sans pitié bien avant la saison
laissant les pions périr au de leurs symboles.

Les hirondelles en mai auront beau piailler
il sera bien amer le sacre du
l' de lui-même verra son sang cailler
aux doigts de l'oiseleur au bord de quelque étang.

Combien de encore faudra-t-il endurer
les fantasmes mortels des rois de pacotille ?
Combien de saisons mortes avant recouvrer
l'illusion d'un printemps cousu d'or de jonquilles ?

Sur l'échiquier du monde il n'est plus de raison
les fous mènent la danse et les rois sans parole
moissonnent sans pitié bien avant la saison
laissant les pions périr au nom de leurs symboles.

Les hirondelles en mai auront beau piailler
il sera bien amer le sacre du printemps
l'oiseau de feu lui-même verra son sang cailler
aux doigts de l'oiseleur au bord de quelque étang.

Combien de temps encore faudra-t-il endurer
les fantasmes mortels des rois de pacotille ?
Combien de saisons mortes avant recouvrer
l'illusion d'un printemps cousu d'or de jonquilles ?

Dernière mise à jour le 4 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Paul
Paul
2 mars 2022 08:16

Tout est dit, et très bien dit !

1
0
Would love your thoughts, please comment.x