Menu Fermer

Entretemps.

J'ai beau courir le me suit
remplit ma jusqu'à ras-bord
déjà s'est enfui
carapaté par-dessus bord.

N'y a-t-il donc pas d'autre choix
que de laisser passer les ?
Coquin de sort qui nous échoit
impitoyable rabat-jours.

Entre hier et la
à contre-pied à contre-temps
nous offre en tournoyant la chance
d'apercevoir d'un autre temps
comme un reflet d'opalescence.

Bientôt tous les temps se confondent
en un improbable imparfait
et nos vies comme glace fondent
abandonnées sur le buffet.

J'ai beau courir le temps me suit
remplit ma vie jusqu'à ras-bord
déjà dimanche s'est enfui
carapaté par-dessus bord.

N'y a-t-il donc pas d'autre choix
que de laisser passer les jours ?
Coquin de sort qui nous échoit
impitoyable rabat-jours.

Entre hier et demain la danse
à contre-pied à contre-temps
nous offre en tournoyant la chance
d'apercevoir d'un autre temps
comme un reflet d'opalescence.

Bientôt tous les temps se confondent
en un improbable imparfait
et nos vies comme glace fondent
abandonnées sur le buffet.

Dernière mise à jour le 5 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x