Menu Fermer

Humains.

hand

Originally posted 2018-12-09 17:42:02.

Du Sud au Nord
les foules folles,
des rues aux ports
battent le sol
de leurs pieds lourds.

D'Ouest en Est
court l'illusion
qu'il ne leur reste
de solution
que leurs poings gourds.

Brandissant l'étendard
qu'ils croient défendre,
refoulant les barbares
sans même entendre
sous leurs cris sourds,

la faim, la ,
le ,
et le
de ne plus voir
un mot d'.

Certains se disent ,
s'achètent une conscience
en ne tendant la main
qu'avec condescendance,

en entr'ouvrant la porte
et en poussant dehors,
le diable les emporte !
les pauvres sans remords.

Alors les uns se lè
et, s'habillant de ,
s'en vont hurler qu'ils crèvent.
Ils finiront aphones.

D'autres, que l'on voit peu,
se cachent en ,
meurent à petit ,
à bout d'.

Vautré sur un tas d'or, le à l'agonie
attend sa fin prochaine avec parcimonie.

Du Sud au Nord
les foules folles,
des rues aux ports
battent le sol
de leurs pieds lourds.

D'Ouest en Est
court l'illusion
qu'il ne leur reste
de solution
que leurs poings gourds.

Brandissant l'étendard
qu'ils croient défendre,
refoulant les barbares
sans même entendre
sous leurs cris sourds,

la faim, la peur,
le désespoir,
et le malheur
de ne plus voir
un mot d'.

Certains se disent humains,
s'achètent une conscience
en ne tendant la main
qu'avec condescendance,

en entr'ouvrant la porte
et en poussant dehors,
le diable les emporte !
les pauvres sans remords.

Alors les uns se lèvent
et, s'habillant de ,
s'en vont hurler qu'ils crèvent.
Ils finiront aphones.

D'autres, que l'on voit peu,
se cachent en silence,
meurent à petit ,
à bout d'indifférence.

Vautré sur un tas d'or, le monde à l'agonie
attend sa fin prochaine avec parcimonie.

Dernière mise à le 13 janvier 2024 par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x