Larmes

Larmes.

 

Orages endormis derrière
le paravent fragile
d’un sourire
qu’un souvenir
un mot
déchire.

Éclairs de tristesse et colère
fulgurant sous les cils
larmes en crue,
digues rompues
sur le visage qui chavire.

Suspendue hors du ,
elle attend,
répare en espérant
le fragile sourire
dont la pudeur prétend
masquer ses souvenirs
de sanglantes et de pieds nus,
de ventres sourds,
de paradis perdus
et de pas lourds.

 

André

 

 

Pour partager ...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3
Une réaction ? Un commentaire ?

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Adrienne

je connais bien ce sentiment d’impuissance, il a quelque chose de traumatisant (en tout cas il l’a été pour moi)

Paola

Merveille

%d blogueurs aiment cette page :