Menu Fermer

Le jour d’après.

Les oiseaux étonnés ne savent pas encore
s'il faut se remettre à chanter ou bien se taire
en écoutant émus les complaintes sonores
que lancent aux quatre vents de nouveaux congénères.

Avec le point du renaissent les sirènes
frayant dans le chaos un pour tous ceux
dont la main secourable s'empresse la scène
de quelque drame où survivent des malchanceux.

Le jour indifférent s'est levé sur les ruines
sans le moindre remords pour les hagards,
l'air narquois du a dissipé la bruine
révélant sans pudeur le désastre aux regards.

Les oiseaux étonnés ne savent pas encore
s'il faut se remettre à chanter ou bien se taire
en écoutant émus les complaintes sonores
que lancent aux quatre vents de nouveaux congénères.

Avec le point du jour renaissent les sirènes
frayant dans le chaos un chemin pour tous ceux
dont la main secourable s'empresse vers la scène
de quelque drame où survivent des malchanceux.

Le jour indifférent s'est levé sur les ruines
sans le moindre remords pour les humains hagards,
l'air narquois du soleil a dissipé la bruine
révélant sans pudeur le désastre aux regards.

Dernière mise à jour le 3 mois par André

Posted in Déluge, Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Chantal SEVESTRE
Chantal SEVESTRE
17 juillet 2021 19:09

Sans nouvelles de parents à Liège que faire ? Les jours d’après vont être pénibles

Adrienne
17 juillet 2021 18:04

je constate avec plaisir que la solidarité s’organise vite et bien, partout dans le pays.

Adrienne
Réponse à  André
17 juillet 2021 18:21

oui j’ai lu ça dans la presse, inconcevable!

6
0
Would love your thoughts, please comment.x