radeau ivre

Radeau ivre.

Où va le sang qui coule?
De ru en fleuve, quel océan
accueillera dans sa houle
les flots de pleurs, les flots de sang ?

Tant de rêves à la dérive
sont fracassés avant de naître,
sur un radeau ivre
jouet des vagues et des vents traîtres,
ballottés, ne sachant si vivre
est préférable à disparaître.

Où vont les larmes, où va le sang
quand les yeux et les plaies béantes,
transpercés de faux sentiments,
s’épanchent en foules hurlantes ?

De quel désespoir le radeau
nourrit-il son ivresse infâme ?
De quels dieux, de quels oripeaux
revêt-il sa haine et son âme ?

Où va le sang, où vont les larmes ?
Vers quel port ou vers quel tombeau
nous emmèneront le vacarme,
et les tempêtes, et le radeau ?

André


Pour partager ...
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Shares

Une réaction ? Un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Radeau ivre.”

%d blogueurs aiment cette page :