Menu Fermer

Saisons.

Passe le des saisons,
nous marchons notre
rocailleux de déraison
depuis que, jadis, gamins
tapant du pied dans les flaques
sans penser au lendemain,
dans la tête un bric-à-brac
et rien du tout dans les mains,
nous partions à la conquête
de nos vies sans bien savoir
où nous mènerait la quête,
ce que vaudraient nos espoirs.

Passa le chant des saisons,
nous marchions notre
ployant sous la cargaison
de scories que les
portent en guise de maison.

Les saisons nous ont laissé
des rides au cœur, au visage:
le n’est pas tracé,
il n’a de fin que notre âge.

Passe le chant des saisons,
nous marchons notre
rocailleux de déraison
depuis que, jadis, gamins
tapant du pied dans les flaques
sans penser au lendemain,
dans la tête un bric-à-brac
et rien du tout dans les mains,
nous partions à la conquête
de nos sans bien savoir
où nous mènerait la quête,
ce que vaudraient nos espoirs.

Passa le chant des saisons,
nous marchions notre
ployant sous la cargaison
de scories que les
portent en guise de maison.

Les saisons nous ont laissé
des rides au cœur, au visage:
le n’est pas tracé,
il n’a de fin que notre âge.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :