Menu Fermer

Vivons.

Vivons !

Sans attendre l'aurore
aux menteuses promesses,
remplissons à ras bords
le de nos paresses,
oublieux d'un
trop lourd ou pas assez.

Vivons !

Pour seule certitude
nous savons notre fin
et notre solitude
au cœur des nuits qu'enfin
de longs moments de veille
arrachent au sommeil.

Vivons !

Le temps nous est compté
et comptée notre force,
jouissons des beautés,
rions de retorse
au spectacle fortuit
de tous ceux qui s'ennuient.

Vivons !

Il y a tant à faire,
tant à voir, à écrire,
il faut battre le fer
sans oublier de dire
d'un mot ou d'un poème,
aux autres qu'on les aime.

Vivons !

Sans attendre l'aurore
aux menteuses promesses,
remplissons à ras bords
le temps de nos paresses,
oublieux d'un passé
trop lourd ou pas assez.

Vivons !

Pour seule certitude
nous savons notre fin
et notre solitude
au cœur des nuits qu'enfin
de longs moments de veille
arrachent au sommeil.

Vivons !

Le temps nous est compté
et comptée notre force,
jouissons des beautés,
rions de joie retorse
au spectacle fortuit
de tous ceux qui s'ennuient.

Vivons !

Il y a tant à faire,
tant à voir, à écrire,
il faut battre le fer
sans oublier de dire
d'un mot ou d'un poème,
aux autres qu'on les aime.

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Adrienne
18 juin 2021 12:18

très juste 🙂

1
0
Would love your thoughts, please comment.x