Menu Fermer

Au balcon.

Au balcon, loin des foules
et des étangs profonds,
loin des furieuses houles,
nous regardons au fond
des abîmes où les goules
rongent jusqu’au tréfonds
un qui s’écroule.

Le n’est qu’une
dont l’océan menace
les digues inutiles,
où il n’y a de place
pour assurer l’asile
que tant que tient la glace,
et le diable jubile.

Aurons-nous le courage
pour éviter le pire
de consulter les sages,
de congédier les sbires
des causeurs de naufrages
sans nous laisser séduire
par de douteux mirages ?

Au balcon, loin des foules
et des étangs profonds,
loin des furieuses houles,
nous regardons au fond
des abîmes où les goules
rongent jusqu’au tréfonds
un qui s’écroule.

Le bacon n’est qu’une
dont l’océan menace
les digues inutiles,
où il n’y a de place
pour assurer l’asile
que tant que tient la glace,
et le diable jubile.

Aurons-nous le courage
pour éviter le pire
de consulter les sages,
de congédier les sbires
des causeurs de naufrages
sans nous laisser séduire
par de douteux mirages ?

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Paquerette
Paquerette
20 juin 2021 21:54

C’est la saison des roses et même si le monde est fou, la nature reste semblable!

Adrienne
20 juin 2021 15:51

bonne question 😉

3
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :