Menu Fermer

Au jardin.

Les nonchalants que berce un léger
de leurs corolles parme narguent les quelques
parsemant le jardin que leurs boutons figés
garnissent de couleurs tout en prenant la pose.

Sur le sentier désert nul pas ne fait ombrage
au cerné par l’écho assourdi
des bruits de la rue à l’intermittent passage
aux oiseaux dont le chant quelquefois s’enhardit.

Les bienveillants près des grands arbres sourds
apaisent le rêveur et lui font un décor
où son corps se repose et sa fantaisie court
poursuivant un oubli qui se refuse encore.

Les nonchalants que berce un léger
de leurs corolles parme narguent les quelques
parsemant le jardin que leurs boutons figés
garnissent de couleurs tout en prenant la pose.

Sur le sentier désert nul pas ne fait ombrage
au silence cerné par l’écho assourdi
des bruits de la rue à l’intermittent passage
aux oiseaux dont le chant quelquefois s’enhardit.

Les bienveillants près des grands arbres sourds
apaisent le rêveur et lui font un décor
où son corps se repose et sa fantaisie court
poursuivant un oubli qui se refuse encore.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :