Menu Fermer

Caresse.

La discrète à fleur de la peau nue
réchauffe l'âme autant que le triste épiderme
dispensant le parfum d'un saugrenu,
d'une fourbe qui touchait à son terme.

Les doigts attentionnés s'insinuent sous la manche
dispensent leur tiédeur apaisante et perfide
enveloppent le corps, le prennent par les hanches,
le laisseront pantois et le regard humide.

Chimérique , tu nous as fait défaut
laissant les flots rageurs ravager nos maisons.
Pour obtenir un peu de pardon, il te faut
ressusciter pour nous une arrière-saison.

La caresse discrète à fleur de la peau nue
réchauffe l'âme autant que le triste épiderme
dispensant le parfum d'un été saugrenu,
d'une fourbe saison qui touchait à son terme.

Les doigts attentionnés s'insinuent sous la manche
dispensent leur tiédeur apaisante et perfide
enveloppent le corps, le prennent par les hanches,
le laisseront pantois et le regard humide.

Chimérique soleil, tu nous as fait défaut
laissant les flots rageurs ravager nos maisons.
Pour obtenir un peu de pardon, il te faut
ressusciter pour nous une arrière-saison.

Dernière mise à jour le 4 mois par André

Posted in Déluge, Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Paul
Paul
3 septembre 2021 08:26

Qu’en termes élégants ces choses-là sont dites !
Et puisse cet oracle s’avérer effectif ! (^_^)
Bons bains de soleil,
Paul

1
0
Would love your thoughts, please comment.x