chemin

Chemin.

Par la vie, nous allons,
silencieux et bavards,
creusant notre sillon,
poussés par le hasard
de la vie qui s’en va,
venue de loin,
et s’enfuit pas à pas.
Vers quel destin ?

Bavards et silencieux,
aveugles, nous suivons
le chemin rocailleux
où la vie sans raison
surcharge notre sac
de souvenirs en vrac,
de blessures, et du trac
des chemins en cul-de-sac.

Silencieux et bavards,
éclaboussant le de l’écume sonore
de éparpillés, proférés sans égards,
nous avançons encore
sans nous autoriser
à prononcer au jour
les quelques mots d’amour
que nous tenons celés.

Par la vie, nous marchons,
nombreux et solitaires,
secrets et téméraires,
sans voir où nous allons.

André


Pour partager ...
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Shares

8
Une réaction ? Un commentaire ?

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Estrella RF

Un camino que casi nunca es recto y no sabemos qué nos vamos a encontrar al otro lado de cada curva…
Silenciosoo o habladores, tristes o alegres, el camino no hace diferencias, en cualquier momento un corrimiento de tierras nos puede sepultar para siempre.
Un abrazo, André.

celestine
celestine

J’aime beaucoup ce poème.
Il dit des choses universelles avec des mots différents.
Bises célestes
¸¸.•*¨*• ☆

http://celestinetroussecotte.blogspot.com

Adrienne

serait-ce mieux si nous savions où nous allons? je me le demande souvent 😉

marinadedhistoires

Magnifique poème sur le destin.

%d blogueurs aiment cette page :