Menu Fermer

Chute.

Le temps qui tout lisse
la roue qui tant tourne
le destin qui glisse
et le lait qui tourne.

Un pas de côté
les sables mouvants
de l’autre côté
l’eau des morts-vivants.

Suspendus dans l’air
attendant la chute
hier encore prospères
les dieux se disputent.

Le temps qui tout lisse
la roue qui tant tourne
le destin qui glisse
et le lait qui tourne.

Un pas de côté
les sables mouvants
de l’autre côté
l’eau des morts-vivants.

Suspendus dans l’air
attendant la chute
hier encore prospères
les dieux se disputent.

Posted in Poésie

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *