Menu Fermer

Cocagne.

Les jours de splendeur
d’étés de
offerts sans pudeur.

Les matins si fiers
de chasser si tôt
l’ombre familière
pour tout aussitôt
ressusciter hier.

Les midis torrides
où sous les tonnelles
les sourires rident
les joues des donzelles,
où les garçons vident
d’un air solennel
des boissons acides
dans les écuelles.

Les soirées paisibles
air doux et vent tiède
où l’esprit sensible
s’abandonne et cède
à la rêverie
l’ qui l’obsède
le qu’il écrit.

Étés de chimère
châteaux en Espagne
il n’y a plus guère
de en Cocagne.

Les jours de splendeur
d’étés de
offerts sans pudeur.

Les matins si fiers
de chasser si tôt
l’ombre familière
pour tout aussitôt
ressusciter hier.

Les midis torrides
où sous les tonnelles
les sourires rident
les joues des donzelles,
où les garçons vident
d’un air solennel
des boissons acides
dans les écuelles.

Les soirées paisibles
air doux et vent tiède
où l’esprit sensible
s’abandonne et cède
à la rêverie
l’ qui l’obsède
le qu’il écrit.

Étés de chimère
châteaux en Espagne
il n’y a plus guère
de en Cocagne.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
%d blogueurs aiment cette page :