Crépuscule

Crépuscule.

Dans le brouillard des jours enfuis,
des vieux demain,
tu perçois au bout de la nuit,
dans le lointain,
l’écho tremblant d’anciens destins
à la dérive,
qui vont mourir manquant de soins
avant la rive.
Dans le brouillard les vieux amants,
les corps enfouis sous le cachemire,
osent encore, en se cherchant,
imaginer qu’ils vont partir.
Dans le brouillard, on peut rêver
à l’énergie jadis si belle
à demain qui va se lever
à une vie toujours nouvelle.

 

André

Pour partager ...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4
Une réaction ? Un commentaire ?

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
lentredeuxnotes

Nostalgie puis espoir réunis dans une belle écriture

Paola

Ooooooooh super!!!!! Bonjour

%d blogueurs aiment cette page :