Menu Fermer

Déluge.

Dans la brume où elle s'immerge
la rivière assagie somnole
caressant mollement ses berges
d'un long chatouillement frivole.

Bêtes et sont retournés
à leurs tanières pour l'hiver
ruminer leur chagrin, tournés
vers un plus prospère.

Comme la a reflué
reflueront aussi les armées
qui sans compter ont afflué
de toutes parts pour refermer
les plaies de gens éberlués.

, dans un mois, dans un an,
qui se souviendra du
qui déferla en entraînant
tout un dans son grabuge ?

Dans la brume où elle s'immerge
la rivière assagie somnole
caressant mollement ses berges
d'un long chatouillement frivole.

Bêtes et gens sont retournés
à leurs tanières pour l'hiver
ruminer leur chagrin, tournés
vers un avenir plus prospère.

Comme la vague a reflué
reflueront aussi les armées
qui sans compter ont afflué
de toutes parts pour refermer
les plaies de gens éberlués.

Demain, dans un mois, dans un an,
qui se souviendra du déluge
qui déferla en entraînant
tout un peuple dans son grabuge?

Dernière mise à jour le 3 mois par André

Posted in Déluge, Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Chantal SEVESTRE
Chantal SEVESTRE
22 janvier 2022 19:09

ceux qui ont subit auront toujours cette peur au ventre…

2
0
Would love your thoughts, please comment.x