Menu Fermer

Depuis hier

Depuis hier, rien n'a changé,
la colline et sa crête d',
immuable figé,
bride toujours l'œil qui se cabre
impatient de pouvoir voler
pour connaître enfin les trésors
dont tout un petit ailé
peut profiter au moindre essor.

Rien n'a changé, si ce n'est l',
compagne infidèle et fugace
qui sans cesse renaît et meurt
au gré du balancier tenace.

Depuis hier, le est pire,
un peu partout rampe la peur
et l'homme fait semblant d'en rire
pour conjurer le sort menteur.

Depuis hier, rien n'a changé,
la colline et sa crête d'arbres,
immuable horizon figé,
bride toujours l'œil qui se cabre
impatient de pouvoir voler
pour connaître enfin les trésors
dont tout un petit peuple ailé
peut profiter au moindre essor.

Rien n'a changé, si ce n'est l'heure,
compagne infidèle et fugace
qui sans cesse renaît et meurt
au gré du balancier tenace.

Depuis hier, le monde est pire,
un peu partout rampe la peur
et l'homme fait semblant d'en rire
pour conjurer le sort menteur.

Dernière mise à jour le 5 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Chantal SEVESTRE
6 mai 2021 15:09

Oui, nous regardons ailleurs où le ciel sera peut être bleu ?

1
0
Would love your thoughts, please comment.x