Menu Fermer

Destin.

Libérés les pieds volent et les corps se libèrent
des gangues d'habitudes et de routines anciennes
le poids de l'air s'allège et les vents délibèrent
qui seront les élus des nouveaux qui viennent.

Depuis longtemps la glèbe avait comme un remords
la boue se diluait dans l' froide du temps
l'azur enfin n'était plus peuplé de corps morts
nous nous rêvions des frères éloignés et mutants.

déconnectés de nos anciens aimants
nous quitterons le nid qui nous donna la vie
pour voler dans le de trompeurs firmaments
et nous prenant pour Dieu nous perdre inassouvis.

Libérés les pieds volent et les corps se libèrent
des gangues d'habitudes et de routines anciennes
le poids de l'air s'allège et les vents délibèrent
qui seront les élus des temps nouveaux qui viennent.

Depuis longtemps la glèbe avait comme un remords
la boue se diluait dans l' froide du temps
l'azur enfin n'était plus peuplé de corps morts
nous nous rêvions des frères éloignés et mutants.

déconnectés de nos anciens aimants
nous quitterons le nid qui nous donna la vie
pour voler dans le de trompeurs firmaments
et nous prenant pour Dieu nous perdre inassouvis.

Dernière mise à le 14 janvier 2024 par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x