Menu Fermer

Inertie.

Nous aurons attendu le plaisir éphémère
de ce , encore, un de plus, un de mieux,
pour tomber aussitôt dans le regret amer
qu'il ne soit pas plus gai, plus vert ni plus radieux.

Quand l'été finira, aux de novembre,
viendra le triste de pleurer la saison
si verte et si radieuse, aux si chauds reflets d'ambre
qui réchauffait nos cœurs, nos jardins, nos maisons.

Sans goûter le présent, ses cadeaux minuscules,
un , une main tendue, une éclaircie,
un partagé, un au crépuscule,
nous finirons aigris, vaincus par l'inertie.

Nous aurons attendu le plaisir éphémère
de ce printemps, encore, un de plus, un de mieux,
pour tomber aussitôt dans le regret amer
qu'il ne soit pas plus gai, plus vert ni plus radieux.

Quand l'été finira, aux brumes de novembre,
viendra le triste temps de pleurer la saison
si verte et si radieuse, aux si chauds reflets d'ambre
qui réchauffait nos cœurs, nos jardins, nos maisons.

Sans goûter le présent, ses cadeaux minuscules,
un sourire, une main tendue, une éclaircie,
un repas partagé, un ciel au crépuscule,
nous finirons aigris, vaincus par l'inertie.

Dernière mise à jour le 4 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Celestine
13 décembre 2021 21:40

Je propose de lutter contre ça de toutes nos forces !
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Adrienne
13 décembre 2021 21:08

ne la laisse pas vaincre 😉

Adrienne
Réponse à  André
14 décembre 2021 03:27

Alors c’est bien 🙂

Chantal SEVESTRE
Chantal SEVESTRE
13 décembre 2021 20:58

pas gai mais le prochaine va bientôt arriver le temps passe si vite…

7
0
Would love your thoughts, please comment.x