Menu Fermer

La bête.

Au fond de l' de l'
rôde à tâtons le des désirs
sa luxure est en nous comme une lame
nous résistons mais pourrons-nous tenir ?

Dans ses noirs tentacules il a serré nos cœurs
certains hurlent quand d'autres se font muets et sourds
beaucoup las de lutter ou vaincus par la
se laissant dévorer dévorent à leur tour.

Du fond de l'étang jamais vaincue la bête
tapie sans attend que nous baissions la garde
quand nous tendons la main quand nous faisons la fête
quand nous nous croyons bons narquoise elle regarde
l'enfer que nous serions à la moindre allumette.

La bête a beau tenter toujours de nous ravir
humains jusqu'à présent nous avons pu tenir.

Au fond de l'étang noir de l'âme
rôde à tâtons le des désirs
sa luxure est en nous comme une lame
humains nous résistons mais pourrons-nous tenir ?

Dans ses noirs tentacules il a serré nos cœurs
certains hurlent quand d'autres se font muets et sourds
beaucoup las de lutter ou vaincus par la peur
se laissant dévorer dévorent à leur tour.

Du fond de l'étang noir jamais vaincue la bête
tapie sans bruit attend que nous baissions la garde
quand nous tendons la main quand nous faisons la fête
quand nous nous croyons bons narquoise elle regarde
l'enfer que nous serions à la moindre allumette.

La bête a beau tenter toujours de nous ravir
humains jusqu'à présent nous avons pu tenir.

Dernière mise à jour le 14 janvier 2024 par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Béatrice d'Elché

Pas sûr !!!

2
0
Would love your thoughts, please comment.x