Menu Fermer

Le gardien de phare.

phare

Tu contemples le monde
et ses ressacs
depuis la chambre ronde
où, dans ton sac,
tu cherches du regard
les souvenirs
fabriqués au hasard
de tes désirs.

La vie, sous ta tour, danse
son vieux ballet
de haines et d’amours rances,
et tu te plais
à te rêver toi-même
en éclaireur
lançant dans le ciel blême
quelque lueur.

Le phare est illusoire,
pauvre rêveur,
il n’est dans la nuit noire
pas de lueur.

Le monde autour de toi
va t’emporter
et te laisser pantois,
désemparé.

Tu contemples le monde
et ses ressacs
depuis la chambre ronde
où, dans ton sac,
tu cherches du regard
les souvenirs
fabriqués au hasard
de tes désirs.

La vie, sous ta tour, danse
son vieux ballet
de haines et d’amours rances,
et tu te plais
à te rêver toi-même
en éclaireur
lançant dans le ciel blême
quelque lueur.

Le phare est illusoire,
pauvre rêveur,
il n’est dans la nuit noire
pas de lueur.

Le monde autour de toi
va t’emporter
et te laisser pantois,
désemparé.

Posted in Poésie

7 Comments

  1. Célestine

    J’ai vu un très beau film qui parle des gardiens de phare : il s’appelle « l’équipier » avec Philippe Torreton et Gregory Derangère. Très belle histoire d’amitié masculine.
    Belle journée !
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *