Mai

Mai.

 

Echo lointain, comme un ressac,
des bribes
de chansons, d’idées en vrac
dérivent
dans des lambeaux d’espoir.

Sous les pavés la plage
et l’avenir
n’est plus, dans les nuages,
qu’un souvenir.

Le allait revivre
à Paris comme à Prague.
c’était en mai, le printemps ivre
de liberté et d’idées vagues
ne savait pas le qui tue
dans l’oeuf
l’oiseau
de feu.

D’y avoir cru
nous n’avons vu
que l’utopie.

D’ y avoir cru
nous n’avons plus
que souvenirs

de chansons et d’idées
en vrac
et des lambeaux d’espoir
comme un ressac.

 

André

 

Pour partager ...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2
Une réaction ? Un commentaire ?

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Paola

Tres beau

%d blogueurs aiment cette page :