Menu Fermer

Page blanche.

Les traîtres ont déserté
sans coup férir
le de bataille avorté
où vont périr
les d'un emportés
sans réagir
par des ouragans exaltés,
sans .

La révolte est pourtant toujours là,
au bord des lèvres,
qui gronde, informe, et sans éclat
malgré la fièvre.

L' aussi renaît parfois,
herbe sauvage,
au goût amer qui quelquefois
nous décourage.

Les traîtres mots ont déserté,
et pour tout dire
de l'horreur et de la beauté
qui nous déchirent,
ne reste qu'un cri hébété
dans nos délires.

Les traîtres mots ont déserté
sans coup férir
le chant de bataille avorté
où vont périr
les rêves d'un jour emportés
sans réagir
par des ouragans exaltés,
sans avenir.

La révolte est pourtant toujours là,
au bord des lèvres,
qui gronde, informe, et sans éclat
malgré la fièvre.

L'espoir aussi renaît parfois,
herbe sauvage,
au goût amer qui quelquefois
nous décourage.

Les traîtres mots ont déserté,
et pour tout dire
de l'horreur et de la beauté
qui nous déchirent,
ne reste qu'un cri hébété
dans nos délires.

Dernière mise à jour le 4 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Camille Lysière
12 décembre 2021 10:52

Magnifique… C’est marrant comme on peut tomber sur des textes qui nous claquent pile au bon endroit, au bon moment ! Magie de l’écriture, en somme. Merci donc.

Camille Lysière
Réponse à  André
12 décembre 2021 13:41

Peut-être même qu’on écrit que pour ça… 😏

Poison et Caramel
22 décembre 2019 17:50

Désertion ! Il en est des mots, comme de tout le reste… C’est très fréquent par les temps qui courent ! Bonnes fêtes de Noël André !

6
0
Would love your thoughts, please comment.x