Menu Fermer

Petit matin.

Le se lève et le bourg endormi
entrouvre un œil sur les premiers échos
d'éventaires ouverts sous le blêmi
bientôt montera l'odeur de fricot.

C'est de les étals éclosent
le long des trottoirs sous leurs parasols
bientôt les chalands feront une pause
devant chacun d'eux puis en farandole
s'en iront s'asseoir au bar où l'on cause.

Pour l'instant les réverbères s'éteignent
la clarté du jour peu à peu s'impose
le pain quotidien dont l'odeur m'imprègne
me pousse au logis dans l' grandiose.

Le jour se lève et le bourg endormi
entrouvre un œil sur les premiers échos
d'éventaires ouverts sous le blêmi
bientôt montera l'odeur de fricot.

C'est jour de les étals éclosent
le long des trottoirs sous leurs parasols
bientôt les chalands feront une pause
devant chacun d'eux puis en farandole
s'en iront s'asseoir au bar où l'on cause.

Pour l'instant les réverbères s'éteignent
la clarté du jour peu à peu s'impose
le pain quotidien dont l'odeur m'imprègne
me pousse au logis dans l' grandiose.

Dernière mise à jour le 14 janvier 2024 par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x