Menu Fermer

Rêves.

Tant de enfouis d’un enfin humain
refusent de mourir au fond de nos mémoires.
Nous les avions bercés, remis au lendemain,
puis trahis, séquestrés, nous ne voulions plus voir
ce qu’il faut de ferveur pour suivre ce chemin.

Nous les avions bannis, les voilà qui reviennent
forcer sans crier gare la barricade intime
que nous avions dressée contre les peurs anciennes
pour ne pas trop en voir du et de ses crimes.

Les voilà qui reviennent au de notre vie,
nos vingt ans ne sont plus, nous voudrions pourtant
les embrasser encore, et courir à l’envi
sus au cruel, ne plus être hésitants,
participer encore au grand bal de la vie.

Tant de enfouis d’un enfin humain
refusent de mourir au fond de nos mémoires.
Nous les avions bercés, remis au lendemain,
puis trahis, séquestrés, nous ne voulions plus voir
ce qu’il faut de ferveur pour suivre ce chemin.

Nous les avions bannis, les voilà qui reviennent
forcer sans crier gare la barricade intime
que nous avions dressée contre les peurs anciennes
pour ne pas trop en voir du et de ses crimes.

Les voilà qui reviennent au de notre vie,
nos vingt ans ne sont plus, nous voudrions pourtant
les embrasser encore, et courir à l’envi
sus au cruel, ne plus être hésitants,
participer encore au grand bal de la vie.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :