Menu Fermer

Sœurs.

Silent Sunday: un penseur devant le livre "Les filles"

Chaînes rivées aux chevilles,
petites sœurs de
coupables d’être nées filles,
votre destin, comme un ulcère,
ronge de Londres à Bamako
l’humanité mensongère
dont le douteux quiproquo
fait de vous nos prisonnières.

Quand l’un prétend vous protéger,
l’autre vous voudrait plus dociles
car ils vous voient comme un danger
dans leurs divagations viriles.

Si parfois quelque s’élève
pour appeler à l’harmonie,
l’écho lui répond : « Dans tes ! »
du fond de sa misogynie.

Je alors de vous, mes sœurs,
capables d’être nées filles
sans subir la loi des censeurs
ni leur pouvoir de pacotille.

Chaînes rivées aux chevilles,
petites sœurs de misère
coupables d’être nées filles,
votre destin, comme un ulcère,
ronge de Londres à Bamako
l’humanité mensongère
dont le douteux quiproquo
fait de vous nos prisonnières.

Quand l’un prétend vous protéger,
l’autre vous voudrait plus dociles
car ils vous voient comme un danger
dans leurs divagations viriles.

Si parfois quelque voix s’élève
pour appeler à l’harmonie,
l’écho lui répond : « Dans tes rêves ! »
du fond de sa misogynie.

Je rêve alors de vous, mes sœurs,
capables d’être nées filles
sans subir la loi des censeurs
ni leur pouvoir de pacotille.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Adrienne
3 juin 2021 15 03 35 06356

hélas, encore et toujours

2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :