Menu Fermer

Voyage.

Chers voyageurs nous arrivons
mais le est incertain
bercé par les cahots qui vont
à la recherche des matins.

Nous arrivons chers voyageurs
mais la n'a plus de nom
le quai fuyant et baladeur
passe tandis que nous traînons
notre bagage de douleurs.

De tunnels en plaines sans fin
les rails du forcent l'allure
nous emmènent jusqu'aux confins
de nos existences immatures.

Chers voyageurs nous arrivons
mais le voyage est incertain
bercé par les cahots qui vont
à la recherche des matins.

Nous arrivons chers voyageurs
mais la gare n'a plus de nom
le quai fuyant et baladeur
passe tandis que nous traînons
notre bagage de douleurs.

De tunnels en plaines sans fin
les rails du temps forcent l'allure
nous emmènent jusqu'aux confins
de nos existences immatures.

Dernière mise à jour le 5 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x