Les enfants, toujours.

Mettre un visage, une voix, un sourire sur les chiffres glacés des statistiques, et le en devient plus humain.

Près de la Gare du Nord de , se trouve un lieu surnommé le « Petit-Château ». C’est le plus grand et le premier centre pour de . Y résident pour l’instant environ 750 demandeurs d’asile, dont un grand nombre d’.

Grâce à SB Overseas , une organisation qui propose des activités aux enfants, nous avons pu les rencontrer. Leur moyenne d’âge est de douze ans environ, mais ils font preuve d’une maturité interpellante.

Dès leur arrivée dans les centres, ils sont directement scolarisés. Par contre, il leur faut souvent plusieurs mois pour être reconnus comme réfugiés, et ce malgré leur jeune âge. Ali est un jeune irakien de dix ans, originaire de la ville de Mossoul, occupée par Daesh. Depuis août 2015, Ali attend d’être accepté en tant que demandeur d’asile. Son entretien avec les instances du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) a déjà été reporté quatre fois. C’est l’une des histoires à découvrir dans le reportage vidéo. Avec l’aide deRand Abou Fakher, pour la traduction, j’ai interrogé les enfants sur leur pays d’origine, leur exil et leur vécu en Belgique.

Le Soir 4 mars 2016

Pour partager ...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réaction ? Un commentaire ?

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
%d blogueurs aiment cette page :