réfugiés

Migrants: maintenant, le racket.

Les à l’amende.

C’est à coups redoublés que la , par son secrétaire d’État à l’asile et à la , assène ses coups sur les demandeurs d’asile, migrants et réfugiés.

Il y a quelques jours, c’est aux ONG qui secourent les naufragés en Méditerranée qu’il s’en prenait. Depuis lors, le seul survivant d’une « cargaison » de 147 personnes a été repêché par un navire « officiel ». Quel poids pèseront les 146 disparus sur la conscience de ceux qui, comme Francken, voient dans le sauvetage des naufragés une insupportable incitation à venir nous envahir ?

Aujourd’hui, c’est une carte blanche dans Le Soir qui dénonce un véritable racket: l’Office des étrangers utilise des amendes abusives, des abus de procédure et des abus de pouvoir contre les demandeurs d’asile, pour les dissuader de rester en Belgique.

Et demain ? Vers quelles ignominies nous dirigeons-nous ?

En proie à un sentiment de révolte et d’impuissance, honteux d’être le citoyen d’un tel pays, une fois de plus je prends la plume, ou plutôt le clavier, pour crier aux responsables belges, dont je me refuse à être le complice silencieux, mon indignation et ma colère.

Mail envoyé le 30-03-2017

kab.francken@ibz.fgov.be

 

Copie à Ch. Michel, premier ministre, au président et aux chefs de groupes de la Chambre des Représentants

 

Monsieur Francken,

 

Une fois de plus, votre suscite l’indignation, pour ne pas dire pire.
Cette fois, l’administration dont vous assumez la tutelle, donc, indirectement mais sûrement, vous-même, pousse l’ignominie jusqu’à l’extorsion d’amendes illégales, l’abus de procédure et l’abus de pouvoir envers les plus faibles.

Cette « carte blanche » parue dans Le Soir du 29 mars est édifiante: Quand l’Office des étrangers cherche à renflouer les caisses

Après vos propos odieux vis-à-vis des organisations non gouvernementales qui sauvent des vies en Méditerranée (à ce propos, derrière votre prise de position, faut-il entendre « on doit les laisser se noyer » ?), vous ajoutez une nouvelle ligne à la trop longue liste de vos méfaits.
Votre attitude n’est digne ni d’un ministre, ni d’un homme. Votre place n’est plus – n’a jamais été – dans un gouvernement, mais bien au ban de la société. Prétendre que le confinement de milliers de personnes dans des conditions infâmes en est « un bon deal financier » est proprement répugnant. Les barrières et les prisons que vous construisez sont une atteinte aux droits humains. Les amendes que vous extorquez à des gens sans défense sont dignes d’un État voyou. Et le fait que vous ne soyez pas le seul de votre espèce ne fait qu’aggraver votre cas.

Monsieur Francken, vous flirtez depuis trop longtemps avec l’indécence, une fois de plus vous avez dépassé les bornes. Le seul geste qui pourrait encore sauver quelque apparence de décence, c’est une démission immédiate. Mais je crains que même dans ce cas, votre parti ne vous remplace par un de vos semblables.
Monsieur Francken, gouverné par des gens tels que vous, j’ai honte d’être Belge..

 

migrants

Pour partager ...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réaction ? Un commentaire ?

Veuillez Connexion pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
%d blogueurs aiment cette page :