Menu Fermer

Âmes fortes.

Les âmes fortes ont traversé
les déserts et les océans,
sans ralentir, ils ont pansé
les naufragés, les mécréants.

Les âmes fortes, au fond du cœur
portent un stigmate indélébile,
une marque au fer du malheur
qui les ronge et les rend fragiles.

Ils ont donné sans recevoir
ou si peu, ou si mal, ou même
ont attiré sans le savoir
les insultes et les anathèmes.

Nous aussi avons traversé
les déserts de la solitude
mais la fin de notre odyssée
viendra de la sollicitude
des âmes fortes fraternelles,
de leur surplus d’humanité,
de ceux qui rendent la vie belle
au-delà des réalités.

Les âmes fortes ont traversé
les déserts et les océans,
sans ralentir, ils ont pansé
les naufragés, les mécréants.

Les âmes fortes, au fond du cœur
portent un stigmate indélébile,
une marque au fer du malheur
qui les ronge et les rend fragiles.

Ils ont donné sans recevoir
ou si peu, ou si mal, ou même
ont attiré sans le savoir
les insultes et les anathèmes.

Nous aussi avons traversé
les déserts de la solitude
mais la fin de notre odyssée
viendra de la sollicitude
des âmes fortes fraternelles,
de leur surplus d’humanité,
de ceux qui rendent la vie belle
au-delà des réalités.

Posted in Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *