Menu Fermer

Attente.

Figés dans l’attente immobiles
patients dans l’attente incertaine
cloués à leurs écrans mobiles
bercés par les fades rengaines
d’une radio trop volubile
les corps dolents planent en apnée
leurs douleurs discrètes imaginent
l’issue qui leur sera donnée
amputation ou aspirine.

Certains s’en vont d’autres s’en viennent
qui grimaçant qui souriant
mais l’attente se fait ancienne
et la nuit tombe en boitillant
sur l’annexe du purgatoire
à l’incongrue appellation
ironique et contradictoire
disant la précipitation.

Figés dans l’attente immobiles
patients dans l’attente incertaine
cloués à leurs écrans mobiles
bercés par les fades rengaines
d’une radio trop volubile
les corps dolents planent en apnée
leurs douleurs discrètes imaginent
l’issue qui leur sera donnée
amputation ou aspirine.

Certains s’en vont, d’autres s’en viennent
qui grimaçant qui souriant
mais l’attente se fait ancienne
et la nuit tombe en boitillant
sur l’annexe du purgatoire
à l’incongrue appellation
ironique et contradictoire
disant la précipitation.

Posted in Poésie

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *