Menu Fermer

Bouillon.

Il pleuvait sur notre abri de fortune
cachait tant mal que bien nos premiers
l'odeur d'herbe mouillée quand paraissait la
déposait sur nos nuits comme un châle amoureux.

Le main dans la main sous nos coupe- jaunes
nous allions étonnés de découvrir le monde
par les yeux l'un de l'autre en innocents béjaunes
savourant le plaisir de marcher sous les frondes.

Aujourd'hui quand il pleut l'odeur d'herbe mouillée
va chercher au profond de mon un écho
qui me ramène au que je croyais rouillé
où les devant nous s'annonçaient amicaux.

Il pleuvait sur notre abri de fortune
cachait tant mal que bien nos premiers jours heureux
l'odeur d'herbe mouillée quand paraissait la lune
déposait sur nos nuits comme un châle amoureux.

Le main dans la main sous nos coupe-vent jaunes
nous allions étonnés de découvrir le monde
par les yeux l'un de l'autre en innocents béjaunes
savourant le plaisir de marcher sous les frondes.

Aujourd'hui quand il pleut l'odeur d'herbe mouillée
va chercher au profond de mon un écho
qui me ramène au temps que je croyais rouillé
où les jours devant nous s'annonçaient amicaux.

Dernière mise à jour le 14 janvier 2024 par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x