Menu Fermer

Décembre.

Les saints imaginaires et les pépés cadeaux,
leur escorte de rennes, d'ânes et d'épouvantails
ont envahi , ployant sous un fardeau
de jouets, de bonbons, de richesses en pagaille.

Ils vont par les chemins, hantent les ées,
garnissent les souliers pieusement déposés,
font dans les magasins d'épuisantes tournées,
sont les entremetteurs d'un commerce insensé.

Pour éclairer l', il suffirait pourtant
de laisser libre cours à la humaine,
de montrer à chacun qu'il est fini le temps
de dormir dans la en ruminant sa peine.

Les saints imaginaires et les pépés cadeaux,
leur escorte de rennes, d'ânes et d'épouvantails
ont envahi décembre, ployant sous un fardeau
de jouets, de bonbons, de richesses en pagaille.

Ils vont par les chemins, hantent les cheminées,
garnissent les souliers pieusement déposés,
font dans les magasins d'épuisantes tournées,
sont les entremetteurs d'un commerce insensé.

Pour éclairer l'hiver, il suffirait pourtant
de laisser libre cours à la chaleur humaine,
de montrer à chacun qu'il est fini le temps
de dormir dans la rue en ruminant sa peine.

Dernière mise à jour le 3 mois par André

Posted in Poésie
S’abonner
Notifier de
guest

3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Paul
Paul
8 décembre 2021 08:32

Qu’en termes élégants ces choses-là sont dites !
Notre société a grand besoin d’une mise à jour en profondeur de ses valeurs et de son fonctionnement.
En attendant, les petits cailloux semés à chaque petit niveau sont essentiels pour évoluer dans la bonne direction.
Même si la montagne est grande, même si notre capacité est réduite, gardons le cap, et le regard vers cet horizon que nous désirons.
Paul

Chantal SEVESTRE
Chantal SEVESTRE
7 décembre 2021 19:38

Comme je suis d’accord, je commence ma déprime hivernal avec mon hibernation ! horreur de cette période.

3
0
Would love your thoughts, please comment.x